Voulez-vous parler ?

info@devol.es

Tel +34 944 361 280

Voulez-vous vous joindre à nous ?

CLIQUEZ ICI

Le projet AH2ORA – Analyse de l’empreinte eau pour l’optimisation de l’irrigation agricole, étudiera l’application du calcul de l’empreinte eau pour une gestion efficace et durable de l’eau dans le secteur agricole.

Coordonnée par le Cluster GAIA et cofinancée à travers la ligne d’aide d’appui aux Groupements d’Entreprises Innovantes-AEI du Ministère de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme (MINCOTUR), la première phase du projet dure 1 an.

Le projet AH2ORA vise à étudier l’application du calcul de l’empreinte eau pour une gestion efficace et durable de l’eau dans le secteur agricole. Au cours de ce projet de recherche industrielle, la réduction de la consommation d’eau sera étudiée grâce à la mise en œuvre d’un outil capable d’identifier et de quantifier le gaspillage d’eau dans le processus de production du secteur agricole.

La première phase du projet est développée sur un an et est cofinancée par la ligne AEI du Ministère de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme (MINCOTUR). Le projet a débuté en juin dernier et est coordonné par le Cluster GAIA. De même, outre Devol RPA, l’entreprise AQUADAT, le centre technologique Fundación Tecnova et le cluster d’industries environnementales Euskadi-ACLIMA collaborent au projet. Il s’agit d’entités liées au domaine de la durabilité et de la numérisation, qui travaillent essentiellement pour les secteurs industriels.

Avec ce projet, les organisations participantes soulignent l’importance de la durabilité et la nécessité de réduire la consommation d’eau grâce à une utilisation efficace. L’empreinte eau est alignée sur les stratégies de mise en œuvre et de respect des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies (ONU) pour l’année 2030, en particulier dans l’objectif 6 de l’eau potable et de l’assainissement. De manière transversale, il s’aligne également sur d’autres objectifs, notamment 3 (santé et bien-être) et 12 (production et consommation durables). Il s’aligne également sur les derniers rapports sur les risques mondiaux du Forum économique mondial-WEF, qui placent la crise de l’eau parmi les trois principaux risques susceptibles d’avoir le plus grand impact sur les systèmes et les pays au cours de la prochaine décennie.

Le projet présente l’opportunité d’appliquer les connaissances en matière de calcul de l’empreinte eau au secteur qui consomme le plus d’eau dans le pays, dans le but de quantifier la consommation en détail et ainsi pouvoir optimiser la consommation à la racine, grâce à des données objectives.

Les premières avancées réalisées seront présentées le 29 novembre lors du 3ème BASQUE GREENTECH, le Forum pour l’innovation environnementale et le transfert de technologies, organisé par le Cluster ACLIMA. Dans sa intervention, Lander Berrueta, responsable des projets R&D du Cluster GAIA, soulignera l’importance du projet et son impact. Le résultat final du projet devrait déterminer des stratégies basées sur des données pour réduire la consommation d’eau dans le secteur agricole.